Une terasse

L’échange de maisons entre particuliers


 

Depuis deux ans, nous sommes inscrits sur un site d’échanges de maison. Et à chaque fois que j’en parle autour de moi, les questions fusent : « Cela ne te dérange pas d’avoir un inconnu sur ton canapé, dans ton lit ? » « Et s’ils cassent quelque chose ? » « Tu ne crains pas les escrocs ? ».

La véritable question est : pourquoi ma maison ou mon appartement m’est précieux ? Est-ce matériel ou est-ce une question d’intimité ? Une fois cette réponse en tête, on sait si on est apte à échanger sa maison ou si on n’est pas prêt. Et dans le deuxième cas, peut-être vaut-il mieux laisser ce type de vacances de côté, et ne pas gâcher ses congés.

Sauter le pas

Une fois qu’on est prêt à faire confiance, il faut alors s’inscrire sur un site. Nous avons essayé trocmaison.com, qui regorge de participants à travers le monde. Nous n’en sommes pas mécontents mais n’en n’avons pas essayé d’autres pour l’instant. Nous payons une centaine d’euros l’année environ. Cela peut paraître cher, mais c’est aussi l’assurance de ne voir que des gens sérieux échanger leurs habitations.

Être ouvert à toutes les destinations (ou presque) et faire de belles découvertes

Au départ, nous avions tendance à ne définir qu’une seule destination à une date précise. Nous avons passé beaucoup de temps à contacter des échangeurs potentiels pour finalement n’aboutir sur rien. Maintenant, nous définissons plusieurs points de chutes (villes ou pays), nous faisons une recherche ciblée (nombre de chambres, enfants bienvenus, etc.) puis nous envoyons des messages de proposition. On a vraiment l’impression d’envoyer une bouteille à la mer !

Et puis parfois, on reçoit des propositions. Au départ, nous refusions si la proposition ne correspondait pas à la destination que nous ciblions. Mais finalement, nous nous sommes laissés portés par l’envie de découvrir, et c’est comme cela que nous avons conclu notre premier échange avec des danois d’Ebeltoft. Nous avons passé de magnifiques vacances dans un super cadre. Nous n’avons donc pas regretté une seule seconde.

Notre première expérience : des vacances mémorables au Danemark

Nous avons été contactés par une famille danoise composée comme la notre de deux adultes et trois enfants. Ils étaient intéressés pas un échange de maison pour deux semaines en été, avec possibilité de ne pas échanger simultanément nos biens, puisqu’ils détiennent une résidence secondaire. C’est cette maison qu’ils souhaitaient échanger avec la notre. Nos disponibilités correspondaient donc nous avons conclu notre échange.

La famille danoise est venue chez nous alors que nous passions deux semaines en Vendée. Plus tard dans l’été, nous sommes partis au Danemark. Et pour un premier échange, il était parfaitement réussi.

Nous avons découvert une très jolie maison entourée de verdure, qui nous a permis de découvrir les charmes de l’est du Judland, une région du Danemark. Entourée d’un parc national protégé, de la mer et de jolis villages, nous avons passé des vacances très dépaysantes, avec le confort d’une maison toute équipée et organisée pour une famille comme la notre : un grand jardin avec balançoire et jeux pour enfants, une cuisine très bien équipée, des draps en quantité suffisante, etc. Je n’ose pas imaginer ce que nous aurait coûté une telle location…

Avantages de ce mode d’hébergement

Pourvoir voyager aussi confortablement que si on était à la maison;

Gratuité de l’hébergement;

Favorise les échanges avec des familles étrangères; il est parfois même possible de faire de l’échange d’hospitalité et de recevoir des familles (puis d’aller chez eux), en notre présence;

Vivre comme les habitants du pays en question.

Inconvénient

Échanger votre maison vous coutera un minimum d’organisation, puisqu’il faut quand même préparer l’arrivée des personnes qui viennent chez vous. Aucune obligation, mais de notre côté, nous avons débarrassé une partie de nos armoires pour qu’ils puissent y mettre des vêtements, nous avons laissé une maison impeccable, nous avions aussi élaboré une notice explicative avec des photos pour permettre à nos invités de se retrouver très rapidement dans la maison, nous avons rangé dans des sacs les objets qui nous étaient précieux (notamment les jeux « non prêtables » des enfants) et mis en lieu sûr.

En conclusion, vous aurez compris que l’échange de maison nous a vraiment conquis. Nous n’avons effectué qu’un seul échange, mais ce mode de vacances en famille est de loin celui que nous préférons et nous comptons bien réitérer l’expérience au plus vite.

 

Share Button

CQQA