Séjour

Bali en été avec 5 enfants


Par Cindy et Oliv’

La maison que nous avions à Seminyak, recommandée par des amis y ayant séjourné, était parfaite avec des enfants. A tel point, que les premiers jours, nous n’avons pas fait d’excursions. Nous nous sommes tous reposés entre piscine, plages, siestes, restaurants et boutiques. Beaucoup de touristes séjournent dans cette ville mais il y a tellement de petits temples à chaque coin de rues avec leur lot d’offrandes et de cérémonies et l’ambiance est tellement sereine et dépaysante que même sans sorties « touristiques » nous étions ravis. Une fois remis du voyage et les enfants apprivoisés, nous nous sommes lancés dans les virées incontournables du coin. SAUF pour le BIMC, ou Bali International Medical Center. Eh oui, même si on a fait très attention à l’eau (non potable) nos p’tits ont du boire de l’eau sous la douche et hop ! Vous imaginez la suite… Le cocktail traditionnel riz/banane/Smecta n’y faisant rien, nous avons appelé l’assurance de notre carte bleue pour connaître la marche à suivre. L’occasion de découvrir deux choses : les assurances des cartes sont quand même pas mal et méritent qu’on se renseigne bien avant de partir et les boissons pour sportifs (genre la bouteille bleue qui commence par power) sont idéales pour les gastros car elles réhydratent, sont riches en oligo-éléments, en sels minéraux et les mômes en raffolent !


La maison d’Ubud a vécu quelques rebondissements. Celle initialement prévue a été réquisitionnée par l’état, en effet un étranger peut être propriétaire d’une maison mais le terrain restera propriété de l’état. Bref, à une semaine du départ, l’agence nous propose une autre maison et nous acceptons sans trop avoir le temps de vérifier. Elle s’avère absolument magnifique mais très peu pratique avec des enfants en bas âge (piscine à débordement, escaliers, pas de vraie cuisine et à 1/2h en voiture du centre d’Ubud). Du coup, nous avons négocié avec l’agence la mise à disposition d’un chauffeur donc nous étions très souvent en vadrouille et avons pu découvrir beaucoup d’endroits. A notre retour, l’agence a reconnu ne pas avoir répondu à nos attentes et nous a octroyé un large remboursement.


C'est où Bali ?





Quand sommes-nous partis ?


Nous sommes partis du 3 au 23 août 2013.


Qui a participé à ce séjour ?


Sur l’ensemble des 3 semaines nous étions deux familles : nous et nos 2 garçons de 18 mois et 3 ans, nos amis et leurs 3 enfants de 10 mois, 4 ans et 5 ans et demi.
Pendant 4 jours, un autre couple d’amis nous a rejoint avec leur petite fille de 9 mois.

Quel temps fait-il à cette période ?


Il fait chaud, short et débardeur sont de rigueur. Le soir, on supporte des manches et jambes longues légères pour contrer les moustiques et on pousse la clim à fond (les moustiques détestent ça ! ).

Quel type d’hébergement avions-nous choisi ?


Nous avons loué une maison 2 semaines à Séminyak, puis une autre 1 semaine à Ubud. A chaque fois il y avait une chambre et une salle de bain par famille mais comme les maisons étaient immenses, les chambres aussi. Toutes les grandes maisons de Bali ont une piscine, il faut donc faire attention aux enfants. Les maisons sont ouvertes (seules les chambres sont fermées, et non, pas les salles de bain !) donc les piscines faisaient en quelque sorte partie de la pièce à vivre. Ceci facilite la surveillance mais pour les non nageurs c’était brassards obligatoires dès que nous restions un peu sur la maison. Pour le choix des maisons nous voulions être autonomes : c’est-à-dire une maison bien placée car à Bali le principal moyen de locomotion est le scooter, là ce n’était évidemment pas possible, et l’existence d’une vraie cuisine car les hébergements du type « maison avec services hôteliers » se développent et ce n’était pas ce que nous voulions. Il faut aussi bien penser à vérifier si les maisons sont à plat, surtout aux alentours d’Ubud car les rizières en terrasse c’est très beau mais les maisons en terrasses, c’est pas pratique avec les mômes !


Quelle organisation pour les repas ?



Au bout de 2 jours, nous avons vite compris que faire ses courses et sa cuisine revenait plus cher que le restaurant ! Nous avons donc mangé tous les midis au restaurant, dans le coin que nous visitions ce jour-là et tous les soirs à la maison en nous faisant livrer. Pour les enfants : les plus grands pouvaient manger comme nous (beaucoup de plats sont à base de riz, de nouilles, de poulet et d’un peu de légumes) du moment qu’on précisait « not spicy » et les plus petits mangeaient leurs pots et yaourts amenés dans nos bagages.


Qu’y avait-il dans nos bagages ?



Vêtements :

– Des vêtements d’été confortables et sans risque pour 1 semaine (on faisait faire des lessives ; ça ne coûtait rien, ça laissait de la place pour autre choses et au retour, ça permet de rentrer avec du linge propre et repassé ! );
– 1 gilet chacun;
– 1 k-way chacun;
– Des tongs pour nous, des crocs pour les p’tits et une bonne paire de marche pour chacun;
– Des chapeaux à larges bords;
– Des paréos pour entrer dans les temples;
– Des maillots de bains,  des T-shirt anti-UV, des brassards, des crèmes solaires (waterproof du 20 au 50, pour avant et pour après).

Dans la trousse à pharmacie :

– Paracétamol;
– Sérum phy, mouche bébé;
– Désinfectant, pansements, arnica en gélules et en stick;
– Pommade apaisante en cas de piqûre;
– Anti-moustique à gogo : en prises pour les chambres, en patchs pour les vêtements, en spirales pour dehors, en pschiit pour tous âges !!!

Pour les enfants :
– Carnets de santé;
– Petits pots, yaourts, compotes;
– Porte bébé de rando pour le grand, porte bébé type écharpe pour le petit;
– Jeux, activités, livres, DVD.

Pour l’avion (Pour les longs vols, le sac de l’avion est primordial !)

– TOUT pour pouvoir vivre en autarcie pendant 24h : nourriture, jeux, livres, changes, trousse de toilettes…


Combien nous a coûté ce séjour ?


Avion : 1 500 euros pour 3 (le plus petit ne payait que les taxes d’aéroport) car nous avions la chance d’avoir beaucoup de points fidélité sur une compagnie aérienne;
Maison : environ 2 000 € par semaine donc 1 000 euros pour nous;
Repas : selon les restaurants de 14 à 70 euros pour 7;
Taxi : ils peuvent se louer à la journée, environ 45 euros pour un mini-bus 9 places sinon 2 à 3 euros la course.



Programme de notre semaine...

Depuis Séminyak :

Les temples de la mer de Tanah lot et Ulu Watu : ils sont très importants dans la culture balinaise donc il y a un peu de monde ; pour Tanah Lot, il faut vérifier les horaires des marées.


– La ville de Benoa : c’est très mimi et dans ce petit village on trouve à la fois un temple bouddhiste, un temple chinois et une mosquée.


Denpasar : c’est la capitale donc c’est grand, hyper peuplé et bien bruyant mais le marché couvert est assez dépaysant.

Un restaurant de poissons à Jimbaran : des poissons et des crustacés frais qu’on choisit soi-même.

La plage de Sanur : Bali est adorée des surfeurs, ce qui veut dire plages à vagues. Nos p’tits en ayant peur, c’est une jolie plage sans vague proche de Séminyak pour une sortie à la journée.

Les plages des alentours.

  Depuis Ubud :

Les temples de Tampaksiring et Gunung Kawi : ce sont des temples d’eau, les Balinais y prennent leur bain, on peut s’y prendre pour Indiana Jones.


Le volcan et le lac Batur : on y est allé en voiture juste pour admirer la vue mais on peut le grimper très tôt le matin avec un guide pour admirer le lever du soleil.

Les rizières en terrasses : ce sont celles du film « Mange, prie, aime ». C’est mieux d’y aller tôt pour pouvoir s’y promener longtemps sans avoir trop chaud (et en plus il y a moins de monde).


Les luwaks : petits animaux qui « chient » le café le plus cher du monde ; ce n’est pas une blague, je vous passe toutes les explications, y’a tout sur internet.


Un spectacle de danse traditionnel.

Nos coups de coeur ?


Les ballades dans Ubud : des temples partout, des boutiques trop bien, des resto de tous genres ;


Les rizières en terrasses d’Ubud : c’est absolument magnifique, dépaysant, serein, on y passerait des heures;

– Les temples de Tampaksiring et Gunung Kawi : plus que des temples, presque des villes dans lesquelles se promener et en prendre plein les yeux;

Croiser des processions : dans Ubud, ou comme ça, au détour d’un chemin, il arrive de croiser d’immenses processions religieuses avec des femmes, des hommes, des enfants, tous plus beaux les uns que les autres;

– La gentillesse des Balinais : on l’entend souvent et ce n’est pas volé, ils sont a-do-ra-bles !


Ce que nous vous conseillons d'éviter


– Avec des enfants, qui plus est petits, absolument vérifier par tous les moyens l’hébergement (site internet avec photos, avis d’autres parents, google earth…);

– Ne pas prendre de poussette (de toute façon y’a pas de trottoirs) et bien penser à un porte bébé adapté à l’enfant mais aussi à votre dos;

– Ne pas hésiter à faire le plein de trucs anti-moustique (la semaine avant on était à Singapour et comme les gens y sont parano des moustiques on a pu se faire un bon stock bien varié);

– Penser à la nourriture des bébés : il y a très peu de lait en poudre, les purées sont étranges voire incompréhensibles, les compotes n’existent pas et les yaourts sont hors de prix.

Quels souvenirs avons-nous ramené ?


– Des vêtements pour tous;

– Des tissus pour la déco;

– Une toile que nous avons encadrée à notre retour;

– Un collier pour maman;

– Des statuettes pour les enfants.

Share Button