Séjour

Shanghai et Pékin au printemps avec 3 enfants


Par Cindy et Oliv’

Nous sommes allés en Chine pour rendre visite à des amis qui étaient expatriés à Shanghai. Nous avions un petit garçon de 10 mois mais comme eux aussi avaient 2 garçons de 2 ans et demi et 10 mois, nous savions qu’ils auraient tout l’équipement et un rythme similaire au nôtre. De plus, nos amis ayant sur place une grande maison, une nounou et un chauffeur (il est interdit aux étrangers de conduire en Chine), nous savions que le séjour serait confortable et nous n’avons donc pas hésité à partir les rejoindre. Il s’est avéré qu’effectivement, découvrir une ville avec des résidents est absolument génial ! Shanghai est une ville multiple qui recèle d’endroits très différents et où on ne s’ennuie donc jamais.


Pendant notre séjour, il y avait une Golden Week (3 semaines de l’année où le gouvernement « offre » aux chinois des congés payés) donc nos amis ne travaillant pas, nous en avons profité pour découvrir pendant 4 jours avec eux Pékin, qu’ils n’avaient pas encore eu l’occasion de visiter. Et là, passons sur la splendeur et le gigantisme des monuments que n’importe quel guide détaillerait mieux que moi pour nous arrêter sur quelques mauvaises surprises :


– Pékin est bruyante, sale et ultra polluée : en quelques heures nous sommes passés d’une simple crème hydratante pour bébé à une crème à la cortisone tellement la peau du bébé était réactive.


– L’hôtel : après la blague des bagages à l’aéroport (ben voui monsieur, on vous avait bien dit qu’à 4 adultes, 3 enfants et nos bagages, votre certes très grosse voiture ne suffirait pas), la blague du lit pour bébé : 2 coussins de canapé rapprochés !


– Les taxis : on n’a pas l’explication mais ils ne s’arrêtaient que pour prendre les Chinois.


– Les files d’attentes et les transports en communs : on se fait doubler, on se fait pousser, on se fait marcher dessus, tout n’est que bousculades.


– Les photos : et là, c’est LE point négatif des vacances. Les chinois semblent vouer une passion envers les enfants non asiatiques, qui plus est blonds, comme nos 3 garçons. Cela pourrait se traduire par des sourires et de gentilles paroles mais non ! Vous voyez les hordes de paparazzis agressifs qui pourchassent par tous les moyens les stars ? Ben c’est pareil, et sans exagération. C’est stressant, étouffant, flippant, énervant. On s’est même retrouvé à se cacher pour être tranquille…


C'est où Shanghai ?




C'est où Pékin?





Quand sommes-nous partis ?


Nous sommes partis du 23 avril au 6 mai 2011.


Qui a participé à ce séjour ?


Nous étions deux familles : nous et notre  garçon de 10 mois, nos amis et leurs 2 garçons de 2 ans et demi et 10 mois.


Quel temps fait-il à cette période ?


En Chine, c’est à peu près comme en France à la même période (avril/mai) : il fait beau la journée (jean + t-shirt = tenue parfaite) et un peu plus frais le matin et le soir (veste ou pull de rigueur)

 

Quel type d’hébergement avions-nous choisi ?


A Shanghai, nous étions hébergés par nos amis qui habitaient alors sur place. Ils avaient une immense maison où nous pouvions disposer de deux chambres. Les deux premières nuits, nous avons quand même dormi tous les trois, le temps que le petit se fasse au décalage horaire. Nous nous déplacions en transports en commun ou avec le chauffeur de nos amis.


A Pékin, où nous avons passé 4 jours et 3 nuits, nous dormions à l’hôtel avec une chambre par famille. Nous nous déplacions en transports en communs ou en taxi.


Quelle organisation pour les repas ?


A Shanghai, nous mangions presque tous les midis à la maison pour respecter un maximum la sieste des petits (et la nôtre !) et le soir nous alternions entre la maison, les livraisons et le restaurant entre adultes si la nounou de nos amis pouvait garder les petits.


A Pékin
, nous mangions midi et soir au restaurant. Nous avions emmené tout ce qu’il fallait pour les deux plus petits dans nos bagages.


Qu’y avait-il dans nos bagages ?



Vêtements :

– Des vêtements demi-saison pour une semaine (on a fait des lessives chez nos amis);
– De bonnes baskets.

Dans la trousse à pharmacie :

– Paracétamol;
– Sérum phy, mouche bébé;
– Désinfectant, pansements, arnica en gélules et en stick;
– Crème pour peau sèche;
– Crème à la cortisone pour eczéma du petit.

Pour le petit :
– Carnets de santé;
– Petits pots, yaourts, compotes, lait en poudre, eau en bouteilles;
– Porte bébé et poussette;
– Doudou, livres, jouets fétiches;
– Couches.

Pour l’avion (Pour les longs vols, le sac de l’avion est primordial !)

– TOUT pour pouvoir vivre en autarcie pendant 24h : nourriture, jeux, livres, changes, trousse de toilettes…


Combien nous a coûté ce séjour ?


Avion = 1 200 euros chacun pour un aller-retour Paris/ Shanghai + un aller-retour Pékin/Shanghai (le petit ne payait pas encore l’avion)

– Hébergement, repas, déplacements, visites, souvenirs : environ 2 000 euros


Coût total du séjour pour 3 : environ 4 400 €.


Programme de notre semaine...

A Shanghai :

La vieille ville avec son architecture typique;

Le jardin Yu, beau et reposant;


Promenades sur le Bund qui longe Lujiazui, le quartier des affaires et ses gratte-ciel hyper modernes;


Le quartier juif, dépaysant et plein d’histoire;


L’aquarium;


Les différents marchés.

A Pékin, la tournée des incontournables :


Le Temple du Ciel pour démarrer en douceur;

La place Tian Anmen et son histoire;


La Cité Interdite, tellement impressionnante qu’elle donne le tournis;


Les parcs Zhongshan et Jingshan, histoire de respirer un peu;


La Tour de la Cloche et son spectacle de gongs et tambours;


– Excursion à la Grande Muraille.

Nos coups de coeur ?


L’ambiance cosmopolite de Shanghai. Tout y est en une seule ville : des temples traditionnels et des parcs où les chinois perpétuent leurs habitudes, des marchés tous plus fous les uns que les autres (marché aux insectes, marché du faux, marché aux vêtements pour enfants, marché des vêtements sur mesures…), d’anciens quartiers coloniaux à l’architecture typique mais aussi le quartier des gratte-ciels avec de beaux roof top et un quartier français où manger une vraie viande saignante avec un bon verre de rouge !

La visite de Shanghai en side-car : où comment découvrir une partie de la ville en se prenant pour des rebelles.

La grande muraille : c’est absolument magnifique, dépaysant, même si on aurait préféré pourvoir faire la partie plus « sauvage », ça reste un monument mythique.

Les monuments de Pékin : des incontournables dont on a tous entendu parler, mais il faut faire abstraction du monde et de l’attitude de certains Chinois.


Ce que nous vous conseillons d'éviter


Les dates des Golden Week : une pour la fête nationale (1er octobre), une pour la fête du travail (1er mai) et une qui suit le nouvel an. Tous les chinois en vacances en même temps, vous comprendrez vite que cela fait beaucoup de touristes en même temps aux mêmes endroits !

Croire au stéréotype de l’asiatique discipliné et poli : en Chine, les gens se doublent et se poussent, quitte à vous faire tomber ou à marcher sur votre poussette…

Oublier  la nourriture des bébés : les étiquettes sont indéchiffrables, les marques chinoises pas connues pour être les plus sûres. De plus, les magasins occidentaux touchant une population d’expatriés, les prix y sont déraisonnables.

Quels souvenirs avons-nous ramené ?


– Des vêtements pour enfants;

– Un costume sur mesure pour papa;

– Un jeu de mahjong pour pépé;

– Des pulls en cachemire pour maman;

– Des photos pour tous !

Share Button