Pratico pratique


La carte famille nombreuse


Il faut savoir qu’à partir de 3 enfants, l’état vous considère comme famille nombreuse. Il faut aussi savoir que seule la SNCF est habilitée à vous délivrer cette carte, qui pourtant ne fonctionne pas que pour acheter un billet de train. Ce sésame vous donnera entre autres des réductions dans les transports en commun (RATP, TCL et leurs cousins), pour entrer dans certains musées et dans certains parcs.
Elle est payante (19 € par famille) et valable 3 ans.
Pour plus de renseignements, c’est ici.
Pour faire la demande de carte Famille Nombreuse, c’est .


Dans ma trousse à médocs, il y a…


Voici la base, qui fonctionne quelle que soit la destination envisagée. Il faut bien sûr la compléter selon le type des destination, et éventuellement sur les conseils avisés de votre médecin :

– Du paracétamol enfants, adultes;
– Un thermomètre;
– Des suppos type Vogalène ou comprimés orodispersibles (adultes);
– Du Tiorfan enfant et de l’Immodium adultes;
– Des sachets de Débridat pour les enfants et du Spasfon Lyoc pour les adultes;
– Un spray désinfectant et des pansements;
– Les ordonnances et les traitements des malades chroniques (comme l’asthme);
– De quoi combattre les moustiques si la destination s’y prête.


Rendez-vous médical pré-départ : pour ou contre ?


Tout dépend où vous partez. Une destination en France ne nécessite pas de visite avant de partir, puisque vous connaissez bien le système de soins français.
Par contre, si vous partez à l’étranger, une visite chez le médecin pour en ressortir avec une ordonnance avec les médicaments de première urgence en cas de Tourista et autres joies virales exotiques peut vraiment sauver votre voyage (un virus de ce type peut durer 10 jours).
Votre médecin sera aussi de bon conseil concernant ce que vous pouvez emporter dans l’avion ou non (par exemple, nous n’avions pas vraiment pensé au Doliprane en sachets pour les plus grands ou à l’Aspegic pour remplacer l’Advil en bouteille).


La valise de jeux des enfants...et des adultes !


Pour le trajet, pour les soirées, pour les « temps calmes », en cas de pluie…Autant d’occasions de devoir occuper le monde. Il est important d’avoir anticipé le tout.
Généralement, nous prenons une petite valise dédiée aux jeux communs et occupations diverses. Elle contient :
– Des feuilles blanches;
– Une grosse trousse crayons de couleurs / feutres / ciseaux / colle / gomme / crayon de papier / stylos, avec tout en triple pour éviter de se battre pour un feutre bleu azur…;
– Une palette de peinture à l’eau : compacte et peu salissante, les enfants sont toujours très heureux de la trouver à un moment ou un autre (clin d’oeil à ma copine Ingrid, la reine des idées qui tuent);

– Quelques magazines,  et un livre de jeux chacun (penser aux gommettes pour les plus jeunes, ça fonctionne à tous les coups);
– Un jeu de cartes pour les amateurs;
– Des jeux compacts, comme les jeux Djeco :

 

 

Ou encore les jeux de voyage comme celui-là :

 

Chaque enfant a aussi un petit sac rempli de PETITS jouets (voitures, Playmobil, Polly Pockets et autres petits personnages)…et bien souvent, ils ne jouent pas avec durant le séjour.


Nos carnets de voyage


Ce sont de banals carnets aux pages blanches ou lignées, glanés à droite et à gauche et décorés par nos soins ou achetés parce que nous les trouvions jolis. Nous ne fabriquons rien de compliqué.

Pendant notre séjour, nous prenons dix minutes tous les soirs , à chaud, pour consigner ce que nous avons fait dans la journée. Nous y collons nos tickets de métro, nos entrées dans les monuments, parfois la note du restaurant où nous avons mangé si le menu était vraiment typique, bref, tout se qui peut s’apparenter à un souvenir.
Une fois rentrés chez nous, nous faisons développer nos photos de vacances, et nous illustrons nos pages de carnet avec quelques photos sélectionnées. Les enfants et nous-mêmes nous faisons un plaisir de venir relire ce que nous avons vécu, plus tard dans l’année.

Share Button

CQQA